Promo ASS 2008/2009 IMF Marseille Index du Forum

Promo ASS 2008/2009 IMF Marseille
le jardin récréatif du social

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Présentation lieux de stage de 3ème année!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Promo ASS 2008/2009 IMF Marseille Index du Forum -> La Formation -> Vos stages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marillioon


Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 14
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 18:55 (2010)    Sujet du message: Présentation lieux de stage de 3ème année! Répondre en citant

Il me semble qu'il nous été demandé à toutes et à tous dans nos groupes de DPP une présentation de nos lieux de stages respectifs.
Je me disais qu'il pouvait y avoir un intérêt à mettre en commun ces présentations afin que chacun voit un peu mieux ce qui se fait chez le voisin!
Alors voilà, je met la mienne en ligne ici en espérant que ça serve le plus grand nombre et que vous fassiez suivre l'idée! Smile

J'effectue mon stage dans un Centre de Soins, d'Accueil et de Prévention en Addictologie (CSAPA) qui regroupe les Centre de Cure Ambulatoire en Alcoologie (CCAA) et les Centre de Soins Spécialisés pour Toxicomanes (CSST).
Le centre de soins, crée en 1995 par Médecins du Monde, est géré depuis 1998 par SOS Drogue International.
SOS Drogue International fait parti du groupe SOS qui est un groupement d'associations et d'entreprises qui interviennent dans les secteurs du sanitaire, social et médico-social, de l'éducation, de l'insertion, de la presse, du commerce équitable et du développement durable.
Créée en 1984, SOS Drogue International se compose de nombreuses structures proposant des actions diversifiées (hébergement, soins, insertion) auprès des personnes rencontrant des problèmes de dépendances aux drogues ou auprès de leurs proches.
La prise en charge au sein de ces structures est pluridisciplinaire afin d'accompagner la personne dans sa globalité et sa complexité.
La structure est une association de loi 1901 dont le Décret n° 2008-87 du 24 janvier 2008 relatif au fonctionnement et au financement des centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie fixe son financement qui dépend des budgets de l'Objectif National des Dépenses de l'Assurance Maladie (ONDAM).
Le Centre de soins accueille des personnes majeurs ayant une dépendance avec ou sans produit.
Les caractéristiques des personnes accueillies au sein du centre sont d'être dans une situation de grande précarité : 27% sont sans logement, 50,5% sont sans emploi, 56% perçoivent le Revenu de Solidarité Active et 27% l'Allocation Adulte Handicapé et beaucoup sont des consommateurs de substances psycho-actives depuis de nombreuses années.
Les missions, fixées par le décret du 14 mai 2007 sont l'accueil, l'écoute, l'orientation, la prise en charge médico-socio-éducative et psychologique, la réduction des risques liés à la consommation, la prescription et le suivi de traitements médicamenteux, dont les traitements de substitution aux opiacés.
Les missions de l'Assistant de Service Social peuvent être apparentées à de la polyvalence de catégorie, c'est à dire que l'assistant de service social fait un travail de polyvalence avec un public définit.
Il peut être amené a accompagner les personnes dans une recherche de logement ou d'hébergement ou dans une démarche d'insertion professionnelle ou encore favoriser l'accès aux soins.
La prise en charge au sein du centre de soins est pluridisciplinaire. L'équipe de professionnels se compose d'une chef de service, d'un médecin généraliste, d'un médecin psychiatre, d'une psychologue, de 3 éducatrices (dont une est en charge des mesures ASELL et une autre et à mi-temps sur la permanence toxicomanie qui se tient au sein du tribunal correctionnel), d'un assistant de service social (éducatrices spécialisées et assistant de service social ont la même fiche de poste), 4 infirmières (dont une est spécialisé en consultation VHC), d'un chargé d'accueil, d'un factotum d'un secrétaire et d'un agent d'entretien.
Le centre est agréé pour les instructions de dossiers de Revenu de Solidarité Active (RSA), la délivrance des Traitements de Substitution aux Opiacés (TSO) et les domiciliations administratives.


Les personnes qui se présentent au centre de soins sont accueillies par un professionnel lors d’un premier entretien d’accueil qui se déroule dans la salle d’accueil.
Durant cet entretien il est expliqué à la personne le fonctionnement du centre, les possibilités de prise en charge ainsi que les différents professionnels qui interviennent. Il lui est également remit le règlement de fonctionnement, le livret d’accueil et la charte des droits et des libertés de la personne accueillie conformément aux outils de loi du 2002-2 réformant l’action sociale et médico-sociale.
Pour être prise en charge au sein du centre, la personne doit avoir rencontré trois professionnels : la psychologue, le médecin généraliste et un travailleur social.
Suite à ces trois rendez-vous la situation de la personne est discutée en réunion d’équipe pour évaluer si la structure peut répondre à la demande de prise en charge et pour décider quelle est la personne référente (qui sera l’interlocuteur privilégiée de la personne) la plus pertinente selon si la problématique est davantage sociale ou médicale. Les professionnels référents peuvent être des infirmières ou des travailleurs sociaux.
C’est avec le référent que la personne va élaborer son projet, de ses objectifs et de ses attentes qui seront formalisés avec le Document Individuel de Prise en Charge (DIPC).
Ce DIPC permet de fixer des objectifs à un moment T et de permettre par la suite un échange entre la personne et le référent sur l’évolution du projet, pouvoir l’évaluer et en fonction le maintenir en ce sens ou le modifier.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Nov - 18:55 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chteph
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2008
Messages: 108
Localisation: Aix en Provence

MessagePosté le: Mer 24 Nov - 20:07 (2010)    Sujet du message: Présentation lieux de stage de 3ème année! Répondre en citant

Bonne idée Marion, en espérant que le forum revive
Je joins donc ma présentation :


Présentation de la structure

• L’association et l’aire d’accueil

Je réalise mon stage de professionnalisation au sein du Réaltor, une aire d’accueil pour les gens du voyage qui dépend de l’Association Alotra.
ALOTRA – Association pour le Logement des Travailleurs – créée en 1954, est une association régie par la loi de juillet 1901, dont le métier est la gestion locative et sociale. Elle contribue à la mise en œuvre du droit au logement, et favorise l’insertion par l’habitat de personnes en difficultés. L’association est membre de l’UNAFO (Union des professionnels de l’hébergement social) et de la FNASAT (Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et les Gens du voyage). Au service des collectivités territoriales et des voyageurs, des équipes de site mettent en œuvre une gestion de l’aire d’accueil et des actions à caractère social.
Alotra est prestataire de la CPA (communauté d’agglomération du Pays d’Aix en Provence) pour la gestion et l’animation du Réaltor, implanté entre Aix en Provence et Vitrolles. En effet, le 1er janvier 2005, L’association se voit attribuer la délégation de Service Public de l’aire d’accueil des gens du voyage. Tous les 5 ans, une nouvelle consultation est effectuée par la CPA.

L’accueil prévu sur cette aire est de 40 places – caravanes. Le séjour est limité à 4 mois de stationnement répartis sur l’année civile, et le temps d’un séjour ne doit pas dépasser 2 mois. Pour être admis sur l’aire d’accueil, il faut être « voyageur » c'est-à-dire posséder un titre de circulation.
Les interventions de l’association reposent sur de nombreuses lois, et notamment :
- la loi n° 95-74 du 21 janvier 1995 relative à la diversité de l’habitat ;
- la loi n° 2000-614 du 5 juillet 2000, relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage, consolidée le 7 mars 2007 ;
- la circulaire n° 2002-101, relative à la scolarisation des enfants du voyage et des familles non sédentaires ;
Pour la Gestion des aires d’accueil, une aide de l’Etat est versée mensuellement à la CAF. Elle implique une convention annuelle entre le préfet et le gestionnaire en fonction du nombre de places disponibles sur l’aire d’accueil. Le département peut également participer aux dépenses de fonctionnement, ainsi que la région et la CAF. Enfin, les collectivités locales qui réalisent ou financent des aires bénéficient de dotations.

• La double gestion

L’aire d’accueil bénéficie d’une double gestion :
- locative, avec une gestionnaire locative
- sociale, avec l’assistante Sociale, qui a en charge le suivi de 80 familles domiciliées au Realtor.
Un centre Social est implanté sur l’aire d’accueil. Les missions sociales sont assurées par Alotra dans le cadre d’un agrément centre Social de la CAF, et dispose d’un réseau de partenaires élargi (PMI, écoles, Associations, CG, Mairie). Les actions menées sont coordonnées par le Responsable du Site.
L’association bénéficie d’autres agréments : l’accueil de loisirs sans hébergement (par la DRJSCS), la Domiciliation administrative et la contractualisation RSA (Préfecture et DDASS).

• Le travail d’équipe

L’équipe (responsable de site, gestionnaire locative, assistante sociale et gardien) s’est inscrite dans un projet d’ouverture sur l’extérieur dans les domaines de la citoyenneté et de la culture. Le responsable de site coordonne chaque pôle (locatif, social, animation, entretien et gardiennage). L’équipe avance dans une direction commune établie lors de réunions hebdomadaires afin d’aller vers des objectifs communs en dépit des fonctions et rôles différents.
Le bon fonctionnement de la structure est assuré par une relation quotidienne avec les voyageurs (contact personnalisé avec chaque famille) et par l’animation globale menée par l’ensemble de l’équipe, ce qui suppose concertation, écoute constante et présence sur le terrain pour répondre au mieux aux demandes diverses des usagers.

• Les actions menées

L’action sociale est menée autour de 5 grands axes :
- l’Assistante de Service Social est en charge de l’accompagnement social. Elle soutient les personnes dans les démarches administratives, œuvre à l’ouverture est au maintien des droits sociaux, et endosse le rôle de médiation entre les voyageurs et les différents organismes. En outre elle accompagne les personnes dans la régularisation de leurs situations sociales et financières, et les informe sur leurs droits et obligations.
- l’AS favorise également l’accès à l’emploi et à la formation. Elle informe sur les dispositifs relais à l’emploi, et réalise les contrats d’engagement réciproque pour le RSA en fonction du projet de la personne et des éventuelles demandes du pôle insertion. Pour cela, elle a besoin de mener une réflexion sur l’adaptation des dispositifs au mode de vie des voyageurs. Elle accompagne aussi les travailleurs indépendants dans leurs démarches quotidiennes et les met en relation avec les partenaires (Chambre du commerce et de l’industrie, chambre des métiers…).
- L’équipe mène une prévention en matière de santé (pour les adultes et les enfants) : sensibilisation au suivi médical et au suivi PMI pour les enfants, ouverture et maintien des droits a la protection sociale, prévention des maladies sexuelles, vigilance en matière de violences conjugales et sur enfant.
- Sensibilisation à la scolarisation : inscription en établissement scolaire et au CNED, liens avec les enseignants.
- accès à la culture : ateliers d’alphabétisation, soutien scolaire, ateliers culturels et loisirs, partenariat avec le bibliobus…

La visée de cet accompagnement est l’autonomie et la responsabilisation des voyageurs qui revendiquent l’accès à la citoyenneté et aux droits. Il est important de les inclure dans les actions, c'est-à-dire les informer des actions possibles à engager, des droits auxquels ils peuvent prétendre, mais aussi des obligations qui en découlent.
La personne est considérée dans sa globalité, son identité, son histoire, sa famille, son contexte de vie, en d’autres termes dans son environnement social, familial et économique sur lequel va s’appuyer l’accompagnement social pour en extraire des moyens d’intervention adaptés à la situation, et engager un plan d’action le plus juste possible. L’action peut s’appuyer sur un réseau partenarial de professionnels.
_________________
"Hors de la Mémoire et du Temps"


Revenir en haut
MSN
fatou


Hors ligne

Inscrit le: 17 Sep 2008
Messages: 12
Localisation: MARSEILLE

MessagePosté le: Dim 6 Fév - 21:54 (2011)    Sujet du message: Présentation lieux de stage de 3ème année! Répondre en citant

Coucous à toutes et à tous, Sad

On est dans la mierda ...Vivement la fin! Bannir



Actuellement en stage à Médecins du monde (MDM), à Marseille, je participe à deux missions sur la ville. La première concerne les Roms et la seconde, le Centre d’Accès aux Soins  et d’Orientation (CASO). Dans les deux cas, il s’agit de missions à caractère médico-social avec deux objectifs principaux : permettre l’accès aux soins et orienter les demandeurs en leur transmettant toutes les informations relatives à leurs droits et aux différents partenaires institutionnels ou non, à qui ils doivent s’adresser. Le CASO accueille un public, composé majoritairement de migrants en situation irrégulière, qui peuvent bénéficier de soins médicaux ou d’un accompagnement social. Quant à la mission Rom, initiée en 2006, son objectif général consiste à  faciliter l’accès aux droits et aux soins des populations Roms à Marseille. La priorité est accordée à l’amélioration de la santé materno-infantile : suivi de grossesse, surveillance des nourrissons et des enfants, vaccination des enfants, accès à la contraception. Pour parvenir à cet objectif, des actions sont menées afin de modifier le rapport qu’entretiennent les Roms avec les structures de santé de droit commun. Il s’agit, alors, d’induire un changement de comportement et de pratique dans l’utilisation effective de ces structures par ces derniers. Un travail est également mené quant à l’accueil fait à ces populations dans ces lieux. Enfin, la mission s’attache à développer un réseau d’acteurs de terrain locaux impliqués auprès des Roms. A la différence du CASO, la mission Rom se caractérise essentiellement par un travail de rue. Il s’agit « d’aller vers... ». Ce travail de terrain permet d’assurer une présence sociale dans les squats et d’atteindre ainsi les personnes en rupture avec les institutions. Ainsi, huit à dix lieux de vie, regroupant environ 700 adultes et 600 enfants, sont visités régulièrement : ce sont des immeubles, des terrains construits ou d’anciens bâtiments industriels squattés. Ces lieux présentent donc des conditions de sécurité et d’hygiène, particulièrement précaires.



CASO


L’organisation Non Gouvernementale, dans laquelle j’ai effectué mon stage, est une association de solidarité internationale qui s’est donné pour mission de soigner les populations les plus vulnérables, de témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins et d’obtenir des améliorations durables des politiques de santé et des pratiques médicales afin d’obtenir un égal accès aux soins pour tous. Née dans les années 80 d’une scission avec une autre association à caractère internationale, elle affirme, dès sa création, son attachement à informer, via les médias, le grand public des réalités du terrain auxquelles sont confrontés les acteurs de l’association. Ce n’est qu’en 1986 que la mission France naîtra à Paris. Ses objectifs étant de lutter contre l’exclusion des personnes les plus vulnérables du système de santé en France et de témoigner des réalités du terrain auprès des législateurs. Un centre de soin à bas seuil d’exigence fût donc ouvert à Paris et donna naissance au premier centre de dépistage du V.I.H volontaire, anonyme et gratuit. Le centre de soin Marseillais ouvrit quant à lui ses portes en 1987. On dénombre à ce jour 21 centres d’accès aux soins et d’orientation en France. Parallèlement à son activité de soin, cette ONG accompagne les plus démunis dans les démarches indispensables au rétablissement de leur couverture sociale et de leurs droits pour leur permettre de réintégrer le système public de soins. Pour répondre aux missions qu’elle s’est fixée, l’association s’appuie en grande partie sur l’engagement bénévole de ses membres (professionnels de la santé).  La structure permanente est composée de membres salariés. Le siège de l’association se situe à Paris. Elle est relayée dans les régions par des délégations régionales qui assurent sa présence au niveau national. Chaque délégation a son propre mode de fonctionnement tout en restant fidèle aux politiques définies par le Conseil d’administration. A Marseille, le CASO fonctionne avec 5 salariés et 80 bénévoles. Il accueil des personnes n’ayant pas ou plus les moyens d’accéder aux soins. Bien que les bénéficiaires soit majoritairement composés de migrants en situation irrégulière, le centre accueille également des personnes de nationalité française rencontrant des obstacles divers pour accéder aux soins. En effet, l’impossibilité de payer le ticket modérateur, la complexité les démarches administratives pour l’accès aux soins, les délais d'attente et le manque d'information sur les droits potentiels constituent autant de freins. Le travail au sein de ce centre d’accès aux soins est pluridisciplinaire  et en grande majorité basé sur le bénévolat : les médecins, les assistants sociaux, les infirmiers, les agents d’accueil sont encadrés par une coordinatrice sociale. Les assistants sociaux sont tous deux salariés et sous l’autorité du coordinateur administratif. Ils accueillent les personnes ayant explicitement exprimé le désir de s’entretenir avec eux ou celles orientées par une institution ou un membre de l’équipe. Ils évaluent, ensuite, la situation sociale afin de les accompagner et de les orienter dans leurs démarches. Ils participent également à la formation des équipes de l’accueil social et sont tenus d’informer ces derniers sur la législation en cours. Ils aident aussi aux recueils de témoignages, encadrent les stagiaires, participent aux réunions d’équipe et organisent les réunions concernant le travail social. Ils sont également tenus de se maintenir en état de veille par rapport aux lois et aux pratiques d’application de ces dernières. Enfin, ils assurent le lien avec les différents partenaires du réseau et participent à la tenue du registre de ces  structures et des personnes relais?. Ils peuvent également être amenés à participer, à la gestion et au suivi du budget social. Le CASO est une structure à bas seuil d’exigence, autrement dit un centre de soins dans lequel chacun peut accéder de façon inconditionnelle, à un accueil, des soins, de l’information, de l’orientation et / ou à un accompagnement dans le cadre du droit commun pour l’ouverture des droits, l’accès aux soins et le suivi de la prise en charge. Les personnes se présentent à l'accueil tous les matins entre 9 h et 11h 30. Elles énoncent la raison de leur venue : voir un médecin généraliste, un spécialiste, une infirmière ou un assistant de service social. Un pré-entretien a ensuite lieu pour chaque personne inscrite avec des bénévoles formés à cet égard ou les travailleurs sociaux, selon leurs disponibilités. La première étape consiste à évaluer la situation de la personne en termes de logement, du séjour et enfin de ses droits à la santé. Les problématiques une fois repérées, il s'agit d'orienter la personne vers l’assistant de service social, si nécessaire. Ainsi, de nombreuses personnes dont la demande initiale était de voir un médecin, acceptent de voir l’assistant de service social pour être accompagnées dans différentes démarches d’accès aux droits dont ils ignoraient l’existence.  Crying or Very sad


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:40 (2018)    Sujet du message: Présentation lieux de stage de 3ème année!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Promo ASS 2008/2009 IMF Marseille Index du Forum -> La Formation -> Vos stages Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com